Writers the world over have self-consciously participated in—not simply been influenced by—the great international experiment with the -isms of modernism. But, ironically, Arabic, Hebrew, Senegalese, Japanese, and Yiddish literatures (among many others) have been excluded from recent theories of minor writing by the theoretical premises of the very same recovery project that should have made their voices audible.

Chana Kronfeld

“Des écrivains de monde entier ont consciemment participé à — pas simplement été influencés par — la grande expérience internationale avec les -ismes du modernisme. Mais, de manière ironique, les littératures arabe, hébraïque, sénégalaise, japonaise et yiddish (parmi beaucoup d’autres) ont été exclues des théories récentes sur l’écriture mineure par les prémisses théoriques du projet de rétablissement lui-même qui aurait dû rendre leurs voix audibles.”